Nouveau règlement européen pour augmenter les stations de recharge et de ravitaillement

Le Parlement européen a récemment approuvé un accord portant sur l'obligation d'installer un chargeur pour les voitures électriques tous les 60 km sur les principaux axes de circulation.


 


 
Ces mesures font partie d'une ambitieuse feuille de route de la Commission européenne pour un avenir plus durable. D'après cette règlementation, les gouvernement nationaux de l'UE sont tenus d'assurer que d'ici au 31 décembre 2025 soient installés des points de recharge rapide pour les véhicules de tourisme et les fourgonnettes tous les 60 km sur le réseau prioritaire de transport de l'UE. En outre, ces stations devront satisfaire à des conditions de puissance minimale, dans le but de l'augmenter de manière progressive jusqu'en 2027.

La nouvelle loi aborde également la nécessité d'infrastructure pour les véhicules lourds, avec des stations de recharge spécifiques pour ces véhicules, d'une puissance minimale de 350 kW, tous les 60 km sur le réseau principal de la RTE-T.

Une nouveauté majeure est l'obligation de mettre en œuvre des stations de ravitaillement en hydrogène à partir de 2030, non seulement pour les automobiles mais aussi pour les camions, avec une couverture spécifique dans tous les nœuds urbains et tous les 200 km sur l'ensemble du réseau de base de la RTE-T.


Comment fonctionnent les points de recharge électrique ?
Les stations de recharge doivent proposer un mode de paiement simple, que ce soit par carte bancaire ou par des dispositifs sans contact, sans nécessiter de souscription auprès de l'entreprise. Les prix seront donnés par kWh, kg ou minute, et les sociétés opératrices communiqueront la disponibilité, le temps d'attente et les prix sur des panneaux ou portails web.

Dans quels autres lieux les chargeurs devraient-ils être installés ?
La nouvelle loi étend son champ d'application aux principaux ports de l'UE, qui devront fournir des points de recharge électrique aux bateaux de croisière et aux porte-conteneurs à partir de 2030. De même, d'ici 2025, les aéroports devront fournir une alimentation électrique aux avions stationnés à toutes les portes d'embarquement et, d'ici 2030, à tous les postes de stationnement éloignés.

En matière de justice sociale, la Commission européenne propose de créer un Fonds social pour le climat, financé, en partie par les recettes du commerce des droits d'émission, destiné à aider les citoyens à investir dans l'efficacité énergétique et dans une mobilité plus propre.

L'objectif climatique de la règlementation s'inscrit dans le cadre d'un paquet d'initiatives écologiques plus propres, et cherche à faciliter la vie des usagers de véhicules électriques, en promouvant à long terme l'adoption de ces véhicules au lieu des véhicules à essence ou à diésel conventionnels. L'Union européenne a pour objectif de réduire de manière significative les émissions de dioxyde de carbone des véhicules à combustion, représentant actuellement plus de 70 % du total de ces particules émises par les 27 pays de l'UE.
 

Afin d'explorer des solutions de sécurité dans le secteur automobile, nous vous invitons à consulter notre catalogue de matériel électrique ici.
 

Source consultée : esmovilidad.mitma.es
Facebook Twitter LinkedIn WhatsApp
Nous utilisons nos propres cookies et ceux de tiers pour améliorer nos services et raisons techniques, pour améliorer votre expérience de navigation, pour stocker vos préférences et, éventuellement, pour vous montrer des publicités liées à vos préférences en analysant vos habitudes de navigation. Nous avons inclus des options de configuration qui vous permettent de nous dire exactement quels cookies vous préférez et lesquels ne le faites pas. Appuyez sur ACCEPTER pour accepter tous les cookies. Appuyez sur SETTINGS pour choisir les options que vous préférez. Pour obtenir plus d'informations sur nos cookies, accédez à notre politique de cookies ici: Plus d'information
Accepter Déclin Configuration des cookies