Existe-t-il une alternative à l'essence et au diesel ? Il y a quelques jours nous avons parlé d'une nouvelle technologie émergente dans l'industrie des biocombustibles, l'e-méthanol. De plus en plus de recherches mettent l'accent sur les nouvelles façons de produire des combustibles non polluants.

Les automobiles génèrent actuellement une grande partie de la pollution mondiale. C'est pourquoi l'Union européenne a établi une date buttoir (2035) pour les voitures et fourgonnettes qui ne sont pas électriques. Il n'existe qu'une seule exception pour la fabrication de véhicules essence et diesel : les combustibles synthétiques. 



 

Que sont les combustibles synthétiques ? 

Les combustibles synthétiques sont considérés une alternative plus durable aux combustibles fossiles actuels, car ils peuvent se produire à partir de sources renouvelables, et aider ainsi à réduire les émissions de gaz à effet de serre. À la différence des carburants conventionnels tels que l'essence et le diesel, obtenus à partir du pétrole, les carburants synthétiques sont créés en synthétisant le CO₂ de l'atmosphère et l'hydrogène, qui est extrait de l'eau par hydrolyse.

Ce type de combustibles est compatible avec les infrastructures actuelles. Il peut s'utiliser pour les véhicules à combustion, et les mêmes réseaux logistiques peuvent être employés.

Inconvénients des combustibles synthétiques

Bien qu'ils semblent être a priori l'option parfaite pour lutter contre la pollution sans avoir à renoncer aux voitures à combustion, les carburants synthétiques présentent néanmoins quelques inconvénients. Tout d'abord, leur coût. Il existe des limitations pour les produire à grande échelle. C'est pourquoi le prix d'un plein pourrait coûter le double aux consommateurs, soit environ 200 €.

De plus, bien que les combustibles synthétiques proviennent de sources renouvelables, les voitures utilisant ce type de carburants polluent aussi l'environnement, ce qui affecte la santé des personnes.

En conclusion, les carburants synthétiques sont plus durables que les carburants fossiles, car leur production génère moins de gaz à effet de serre, mais ils ne peuvent éviter la pollution produite par les véhicules. 

Cet article vous a plu ? Vous pourriez également être intéressé par...
 

Les grands progrès
de la mobilité électrique

Défis pour 2030 : Clés pour
parvenir à l'efficacité énergétique

 
 

 
Facebook Twitter LinkedIn WhatsApp
Nous utilisons nos propres cookies et ceux de tiers pour améliorer nos services et raisons techniques, pour améliorer votre expérience de navigation, pour stocker vos préférences et, éventuellement, pour vous montrer des publicités liées à vos préférences en analysant vos habitudes de navigation. Nous avons inclus des options de configuration qui vous permettent de nous dire exactement quels cookies vous préférez et lesquels ne le faites pas. Appuyez sur ACCEPTER pour accepter tous les cookies. Appuyez sur SETTINGS pour choisir les options que vous préférez. Pour obtenir plus d'informations sur nos cookies, accédez à notre politique de cookies ici: Plus d'information
Accepter Déclin Configuration des cookies